Permis de feu

L'application mobile pour la sécurité
des travaux par points chauds


L'application mobile




L'application mobile "Permis de feu" permet à tous les signataires de rédiger ensemble un même permis de feu, depuis leur iPhone ou Android, de manière intuitive et semi-automatisé.
Une fois le permis validé, chaque intervenant suit en temps réel l’avancement de la mise en œuvre de ce permis et pointe les actions de prévention qu’il a faites.
A partir des informations collectées, sont générés une affiche de sécurité incendie et un historique des différentes actions de prévention faites pendant les travaux, horodatées et nominatives.

Application mobileFormulaire papier
Aide à la rédaction du permis

pré-remplissage automatique
=> gain de temps

instructions génériques
Prévention des oublis

contrôles automatiques à la rédaction et aux différentes étapes des travaux

Suivi de la mise en oeuvre du permis
Affiche de sécurité pour le lieu de l'interventionpersonnalisée, à imprimergénérique, à acheter en plus
Historique des actions de prévention réalisées
Archivage des permisintégré et garanti à vieà la charge de l'entreprise

Nous avons aujourd’hui besoin de 30 000 € pour finir le développement de cette application et assurer sa commercialisation.
Vous pouvez nous aider à mener à bien ce projet en achetant en pré-vente des crédits utilisables dans l’application pour créer de nouveaux permis de feu.
En achetant dès maintenant ces crédits, vous bénéficiez de 20% de remise et d’un support premium pendant un an.

Nous contacter


Ce qu'il faut savoir


Le permis de feu est un document autorisant l'exécution de travaux par "points chauds", visant à prévenir les risques d’incendie ou d’explosion lors de ces travaux.

  • Les signataires

    Le permis concerne l'entreprise utilisatrice et l'entreprise intervenante. Il doit être signé par :

  • le maitre d'ouvrage (ou son représentant), ou le chef d’établissement dans lequel sont faits les travaux
  • le chargé de sécurité (qui veille aux règles de prévention)
  • le responsable d'intervention ou l'opérateur
  • Les travaux concernés

    Tout travaux générateurs d’étincelles ou de surfaces chaudes, tels que :

  • soudage (à l'arc électrique ou au chalumeau), soudo-brasage
  • tronçonnage, découpage, oxycoupage
  • meulage, ébardage, dégivrage au chalumeau

Les enjeux


La propagation du feu à partir de travaux « par points chauds » est la 1ère cause des incendies industriels (plus de 30% des cas), avec
  • des dégats matériels et pertes financières importants pouvant conduire à la faillite de l'entreprise
  • des risques environnementaux et humains

Les incendies



Un incendie a ravagé la salle polyvalente de Pouldreuzic le 16 avril 2002, suite à des travaux d'étanchéité du toit. Une des bouteilles de gaz laissées sur place a explosé dans l’incendie.
Dans un atelier de mécanique en cours de rénovation, la découpe d’une tige métallique avec une meuleuse provoque l’inflammation d’un faux plafond isolant imbibé de lubrifiant. Cela provoque la destruction complète du bâtiment.
Alors qu’une soudeuse à arc électrique avait été utilisée au second étage, des étincelles étaient tombées à travers un trou sur des cartons en dessous et y avaient mis le feu. Il n’y avait pas de surveillance au premier étage et quand le feu a été découvert 15 minutes plus tard, les employés n’ont pas pu l’éteindre. Ils ont finalement appelé les sapeurs-pompiers, mais il était trop tard pour sauver le bâtiment de 2 étages.
Un chalumeau oxyacétylénique avait été utilisé dans un tunnel de congélation métallique avec de nombreux passages mal rebouchés de tuyaux dans les cloisons du tunnel. Des étincelles sont apparemment passées à travers un interstice et ont mis le feu à l’isolant en polystyrène. Le départ de feu s’est produit pendant une période de repos et n’a pas été découvert avant la fin de celle-ci. Du temps supplémentaire a été perdu en essais infructueux pour éteindre le feu avec des extincteurs et un RIA.

Les conséquences en l'absence de permis de feu



  • Assurance

  • des remboursements de sinistres minorés
  • des franchises très importantes
  • Responsabilité civile

    engagée pour :

  • la société de travaux par points chauds
    (article 1147 du Code civil)
  • le propriétaire ou le maître d'ouvrage
    (article 1384 du Code civil)
  • Responsabilité pénale

    engagée pour :

  • le maître d'ouvrage et/ou la société de travaux
    (articles 223-1, 322-5 et suivants du Code Pénal)

Pour aller plus loin